------------------------ Michael Atkinson ------------------------

Michael Atkinson, Ph.D.

Professeur, Faculté de kinésiologie et d’éducation physique, Université de Toronto

Photo

 

Biographie

Michael Atkinson est professeur à la Faculté de kinésiologie et de l’éducation physique de l’Université de Toronto, où il enseigne l’étude et les méthodes de recherche de la culture physique. Il a obtenu un doctorat en sociologie de l’Université de Calgary en 2001, et a enseigné à l’Université Memorial de Terre-Neuve, l’Université McMaster, l’Université de Western Ontario et l’Université de Loughborough (Royaume-Uni). Les principales sphères d’enseignement et de recherche de M. Atkinson se rapportent à l’expérience de la souffrance humaine dans/en tant que cultures physiques, les garçons et la personnification radicale, la phénoménologie existentielle et les méthodes de recherche ethnographiques. Les recherches de M. Atkinson incluent également l’étude de patients en chirurgie esthétique, la culture des « gyms », les athlètes masculins et l’anorexie, les cultures Parkour, les garçons et les images corporelles, les végétaliens et les athlètes d’endurance. Il est l’auteur / éditeur de neuf livres, et ses recherches ont paru dans diverses revues universitaires, dont International Review for the Sociology of Sport, Body & Society, Sex Roles, The Sociology of Sport Journal, Journal of Sport and Social Issues et Health. M. Atkinson est membre du Centre d’études de politique du sport de l’Université de Toronto et est un chercheur affilié au Centre pour les études de cultures physiques de l’Université d’État de Floride. Il a aussi été rédacteur en chef de Sociology of Sport Journal et a siégé à des comités de rédaction, dont Deviant Behavior, Sport in Society, Qualitative Research in Sport, Exercise and Health, et Qualitative Sociology Review.

Biography

Michael Atkinson is Professor in the Faculty of Kinesiology Physical Education at the University of Toronto, where he teaches physical cultural studies and research methods. He earned a PhD in Sociology from the University of Calgary in 2001, and has taught at the Memorial University of Newfoundland, McMaster University, University of Western Ontario and Loughborough University (UK). Mr Atkinson’s central areas of teaching and research pertain to the experience of human suffering in/as physical cultures, boys and radical embodiment, existential phenomenology and ethnographic research methods. Mr Atkinson’s research efforts have included the study of cosmetic surgery patients, gym culture, male athletes and anorexia, Parkour cultures, boys and body images, vegans and endurance athletes. He is author/editor of nine books, and his research has appeared in diverse academic journals including International Review for the Sociology of Sport, Body & Society, Sex Roles, The Sociology of Sport Journal, Journal of Sport and Social Issues, and Health. Mr Atkinson is a member of the University of Toronto’s Center for Sport Policy Studies, and is an affiliated research Fellow at the Center for Physical Cultural Studies at Florida State University. He is past Editor of the Sociology of Sport Journal and has served on editorial boards including Deviant Behavior, Sport in Society, Qualitative Research in Sport, Exercise and Health, and Qualitative Sociology Review.

 

Résumé de la conférence

Dans sa présentation, M. Atkinson discute de la hausse de l’insatisfaction corporelle chez les garçons et les jeunes hommes, en mettant un accent particulier sur les constructions sociales de la muscularité masculine dans l’ère actuelle. M. Atkinson regroupe aussi près de deux décennies de ses recherches ethnographiques, notamment sur la façon dont les garçons et les jeunes hommes modèlent leurs corps contre des représentations sociales mythiques de la masculinité. Il évoque aussi le zeitgeist générationnel de la mélancolie et de l’anomie influençant la façon dont beaucoup de jeunes hommes voient leurs corps comme n’étant «jamais [assez] musclé ».

Conference summary

In this talk, Michael Atkinson discusses the rise in body dissatisfaction amongst boys and young men, with particular emphasis on the social constructions of male muscularity in the current era. Mr Atkinson reviews nearly two decades of his ethnographic research on how boys and young men negotiate their physical bodies against mythical social representations of masculinity, and unpacks a generational zeitgeist of melancholia and anomie influencing how many young men view their muscles as « never [good] enough ».

 

Objectifs d’apprentissage

  • Comprendre pourquoi on remarque une hausse du nombre de garçons et de jeunes hommes présentant une insatisfaction corporelle;
  • Identifier les constructions sociales de la muscularité chez les hommes;
  • Reconnaître les facteurs influençant les jeunes hommes à percevoir leur corps comme étant « jamais (suffisamment) musclé ».

Learning objectives

  • Understanding the rise in the number of boys and young men with body dissatisfaction;
  • Identifying the social constructions of muscularity in men;
  • Recognizing the factors that influence young men to perceive their bodies as « never quite (enough) muscular. »

Dernière mise à jour : 27 mai 2015 à 11h40