------------------------ Article ------------------------

La famille influence l’insatisfaction corporelle des adolescents


Pour les adolescents, la famille joue un rôle important dans la transmission des messages (ou pressions) socioculturels [3]. Les deux parents influencent de façon importante la perception qu’ont leurs enfants (filles ou garçons) sur leur propre image corporelle [1, 4, 5].

Ce que vous devez retenir:

• La pression extérieure que vit un individu peut précipiter un sentiment d’insatisfaction corporelle.

• L’insatisfaction corporelle est un facteur de risque du développement de TACA.

• Les parents influencent de façon importante la perception qu’ont leurs enfants de leur propre image corporelle.

Insatisfaction corporelle : un élément qui se transmet de père en fils

L’insatisfaction corporelle est un facteur de risque important des troubles de l’alimentation et des conduites alimentaires (TACA) [1, 4, 6-9]. Les TACA se développent habituellement à l’adolescence, période où les jeunes connaissent une plus grande insatisfaction corporelle [4, 6-9]. La pression sociale constitue un facteur important dans le développement d’une image corporelle négative chez les adolescents (garçons et filles) [1-4]. Cette pression sociale peut naître de l’influence de certaines personnes ou de différentes formes de pressions liées à l’apparence [4, 9]. Par exemple, les adolescents qui grandissent dans un environnement axé sur l’apparence sont habituellement plus préoccupés par leur propre image corporelle [4].

Les modèles masculins des jeunes garçons influenceraient ces derniers à pratiquer des activités physiques dans le but de modifier l’apparence et la forme de leur corps [1, 2].

Helfert et coll. [4] soulignent que l’encouragement parental pour contrôler le poids et l’image corporelle est l’aspect le plus prévalent de la pression parentale perçu par les filles et les garçons qui influence la préoccupation face au poids. McCabe et coll. [5] mentionnent toutefois que les parents ont tendance à commenter davantage l’apparence de leurs filles que de leurs garçons. Ceci dit, les pressions faites par les parents (et le meilleur ami) constituent le meilleur prédicteur de changements dans les stratégies adoptées par les garçons pour développer leur masse musculaire [2].

 

Références

  1. Ricciardelli, L.A. and M.P. McCabe, A biopsychosocial model of disordered eating and the pursuit of muscularity in adolescent boys. Psychol Bull, 2004. 130(2): p. 179-205.
  2. McCabe, M.P. and L.A. Ricciardelli, A prospective study of pressures from parents, peers, and the media on extreme weight change behaviors among adolescent boys and girls. Behav Res Ther, 2005. 43(5): p. 653-68.
  3. Ricciardelli, L.A., M.P. McCabe, and S. Banfield, Body image and body change methods in adolescent boys: Role of parents, friends and the media. Journal of Psychosomatic Research, 2000. 49(3): p. 189-197.
  4. Helfert, S. and P. Warschburger, A prospective study on the impact of peer and parental pressure on body dissatisfaction in adolescent girls and boys. Body Image, 2011. 8(2): p. 101-109.
  5. McCabe, M.P. and L.A. Ricciardelli, Parent, peer, and media influences on body image and strategies to both increase and decrease body size among adolescent boys and girls. Adolescence, 2001. 36(142): p. 225-40.
  6. Martinsen, M., et al., Dieting to win or to be thin? A study of dieting and disordered eating among adolescent elite athletes and non-athlete controls. British Journal of Sports Medicine, 2010. 44(1): p. 70-76.
  7. Krentz, E.M. and P. Warschburger, A longitudinal investigation of sports-related risk factors for disordered eating in aesthetic sports. Scand J Med Sci Sports, 2013. 23(3): p. 303-10.
  8. Jones, D. and J. Crawford, Adolescent Boys and Body Image: Weight and Muscularity Concerns as Dual Pathways to Body Dissatisfaction. Journal of Youth and Adolescence, 2005. 34(6): p. 629-636.
  9. Helfert, S. and P. Warschburger, The face of appearance-related social pressure: gender, age and body mass variations in peer and parental pressure during adolescence. Child Adolesc Psychiatry Ment Health, 2013. 7(1): p. 16.

 

Dernière mise à jour : 19 août 2015 à 11h59

Type de professionnels :
Infirmières Kinésiologues Médecins Nutritionnistes Psychologues Travailleurs sociaux
Laisser un commentaire