------------------------ Christopher Reigeluth ------------------------

Christopher Reigeluth, MA

Candidat au doctorat (psychologie clinique), Université Clark, Massachussetts

Photo Chris Reigeluth

 

 

Biographie

Christopher Reigeluth, MA, est candidat au doctorat en psychologie clinique à l’Université Clark et est un Fellow en traumatisme du Centre d’étude sur les enfants de l’Université Yale. Il a reçu un baccalauréat ès arts du Collège Colby en 2003 et a travaillé par la suite à Boston avec plusieurs organisations, dont en santé internationale, en mentorat auprès des jeunes et en santé mentale à l’Hôpital McLean. Ses intérêts pour la santé mentale et les problématiques liées à la masculinité l’ont amené à poursuivre un doctorat en psychologie clinique et il termine actuellement une thèse sur la socialisation des sexes chez les garçons adolescents et les conséquences sur le bien-être. Sur le plan clinique, M. Reigeluth a travaillé avec plusieurs clientèles, y compris les anciens combattants, les enfants et les adolescents dans les établissements de soins ambulatoires et hospitaliers, les adultes, les couples et en thérapie familiale. Au cours des six dernières années, il a été un membre du Men’s Well-Being Research Group où il a mis en place et contribué à des études sur les expériences des  garçons et des hommes avec les politiques de genres, le silence émotionnel et l’invisibilité, et les obstacles à la recherche de soins de santé mental . M. Reigeluth a  publié des articles relatifs à ces thèmes et d’autres liés au bien-être psychologique des garçons et des hommes.

Biography

Christopher Reigeluth, MA, is a doctoral candidate in clinical psychology at Clark University and a trauma fellow with the Yale University Child Study Center. He received a BA from Colby College in 2003. Following college, Mr Reigeluth worked in Boston with several organizations including in international health, youth mentoring, and residential mental health at McLean Hospital. From his interests in mental health and masculinity issues, he pursued a PhD in clinical psychology and is completing a dissertation on gender socialization in adolescent boys and associated well-being outcomes. Clinically, Mr Reigeluth has worked in a range of settings including with veterans, children and adolescents in outpatient and inpatient settings, and emerging adults and adults in individual, couples, and family therapy. Over the past six years, he has been a member of the Men’s Well-Being Research Group where he has implemented and contributed to studies on boys and men’s experiences with gender policing, emotional silence and invisibility, and barriers to help seeking and mental health care. Mr Reigeluth has published articles pertaining to these and other topics related to boys and men’s psychological well-being.

 

Résumé de la conférence

Le désir de se conformer et de répondre aux  normes de genre masculines et aux idéologies dominantes peut être étroitement lié à l’ambivalence, à la résistance et/ou à la réticence des hommes de chercher des soins de santé mentale. Cette ambivalence et/ou résistance peuvent se manifester de plusieurs façons chez les individus ainsi qu’avec les membres de la famille, les professionnels de la santé et/ou les thérapeutes (incluant le résultat psycho-social du silence émotionnel et de l’invisibilité). Ainsi, lorsqu’ils vivent de la  détresse émotionnelle et psychologique, plusieurs garçons et hommes peuvent souffrir de façon excessive et éviter à tout prix de se faire aider. Ceci peut conduire à différents défis psychologiques, comme moins de relations intimes, l’augmentation de l’abus de substances, une intelligence émotionnelle diminuée, plus de problèmes de santé mentale (y compris les troubles de l’alimentation) et des niveaux de traitement professionnel inférieurs. Même pour les garçons et les hommes qui reçoivent du soutien et un traitement, l’ambivalence et la difficulté à s’ouvrir et à être vulnérable constituent d’importants obstacles au progrès. Pour répondre à ces questions, la présentation débutera par une discussion sur le silence émotionnel et l’invisibilité des hommes ainsi que les autres obstacles aux soins de santé mentale. Ensuite, nous aborderons les principales causes contribuant aux barrières aux soins de santé mentale des garçons et des hommes. Finalement, il sera question des conséquences en santé mentale lorsque les hommes ne reçoivent pas le soutien requis ni les soins de santé mentale adéquats.

Conference summary

The pursuit of conforming to and fulfilling dominant masculine gender norms and ideologies can be closely tied to many men’s ambivalence, resistance, and/or unwillingness to seek mental health care. This ambivalence and/or unwillingness can manifest in many forms for one’s self and with family members, medical professionals, and/or therapists including the psycho-social outcome of emotional silence and invisibility. As a result, when experiencing emotional and psychological distress, many boys and men can suffer unduly and avoid help-seeking at all costs. This can lead to a variety of psychological challenges including less intimate personal relationships, increased substance abuse, diminished emotional intelligence, increased mental health issues (including eating disorders), and lower levels of professional treatment. Even for boys and men who receive support and treatment, significant obstacles to progress can remain in the form of ambivalence and struggling to open up and make one’s self vulnerable. To address these issues, this presentation will start with a discussion of men’s emotional silence and invisibility and other barriers to mental health care. Next, we will cover the primary causes that contribute to boys and men’s barriers to mental health care. Lastly, we will address some of the mental health consequences when men do not receive adequate and necessary mental health care and support.

 

Objectifs d’apprentissage

  • Identifier les principaux obstacles aux soins de santé mentale des garçons et des hommes (y compris le silence et l’invisibilité émotionnelle) et savoir les reconnaître;
  • Déterminer l’origine des barrières aux soins de santé mentale chez cette population, ce qui contribue à leur développement et ce qui les fait perdurer dans le temps;
  • Comprendre les conséquences sur la santé mentale du silence émotionnel et de l’invisibilité des hommes ainsi que des autres obstacles aux traitements et déterminer comment ils peuvent devenir problématiques.

Learning objectives

  • Identifying the primary barriers to mental health care (including emotional silence and invisibility) for boys and men and knowing what they look like;
  • Knowing where do these mental health care barriers originate from and what contributes to and sustains them;
  • Understanding the mental health consequences of men’s emotional silence and invisibility and other treatment barriers and how they can become problematic.

Dernière mise à jour : 10 juillet 2015 à 8h58